Pictures of Cure

Toute l'info sur The Cure depuis 2001

A Fragile Thing : traduction et analyse

Le 4 novembre 2022 à Milan, les fans de The Cure ont pu découvrir A Fragile Thing, le 5e titre inédit joué à l'occasion de la tournée Shows Of A Lost World. Et si on essayait de la décrypter ?

J'avais déjà fait une tentative de traduction/interprétation des 4 premiers inédits joués en concert (à retrouver dans cet article Alone, And Nothing Is Forever, Endsong, I Can Never Say Goodbye : les nouveaux titres de The Cure) Et maintenant je m'attaque à A Fragile Thing... Et ce n'est pas une tache facile, car à mon sens elle est bien plus difficile à décrypter...

Mais tout d'abord, voici une vidéo du titre en live suivi de la traduction des paroles :

Une chose Fragile

Chaque fois que tu m'embrasses, je pourrais pleurer dit-elle
Ne me dis pas à quel point je te manque
Je pourrais mourir ce soir d'un coeur brisé
Cette solitude va changer, et nous nous sentons trop éloignés
Nous savons que nous sommes trop éloignés
Chaque fois que nous sommes séparés

Il est trop tard maintenant pour que j'oublie
Je n'ai jamais pensé que je te ferais regretter tout ce que j'ai été
Tout ce temps seule m'a laissé froide à l'intérieur et perdue
Ouais, chaque fois que tu m'embrasses, je pourrais pleurer
Ne me dis pas à quel point je te manque
Je pourrais mourir demain d'un cœur brisé
Cette solitude va changer, et nous nous sentons trop éloignés
Il n'y a rien que tu puisses dire pour changer ça, dit-elle
Tu ne peux rien faire d'autre que chanter
Cette chanson est une chose fragile
Rien que tu puisses faire pour revenir en arrière dit-elle
Rien que tu puisses faire pour revenir en arrière dit-elle
Tu ne peux rien faire d'autre que chanter
Cette chanson est une chose fragile
Cette chanson est mon tout
Mais tu ne peux rien faire pour en changer la fin
Il n'y a rien que tu puisses faire…

Chaque fois que tu me quittes, c'est un mensonge dit-elle
Tu me fais croire que tu as besoin de moi, mais tu en fais trop
Et je me sens si mal
Tu m'as promis pour toujours, et dis que nous nous appartenons
Mais il est trop tard maintenant pour que j'oublie
Je n'ai jamais pensé que je te ferais regretter tout ce que j'ai été
Mais tout ce temps seul m'a laissée froide à l'intérieur et perdue
Ouais, chaque fois que tu as besoin de moi est un mensonge
Tu fais croire que tu as besoin de moi, mais tu en fais trop et je me sens si mal

Tu m'as promis pour toujours, et tu dis que ce ne sera pas long

Il n'y a rien que je puisse faire pour changer ça, dit-elle
Tu ne peux rien faire d'autre que chanter, cette chanson est une chose fragile
Tu ne peux rien faire maintenant sauf faire semblant à nouveau
Rien que tu puisses faire pour changer ça, dit-elle
Tu ne peux rien faire d'autre que chanter
Cette chanson est une chose fragile
Cette chanson est mon tout
Il n'y a rien que tu puisses faire pour en changer la fin
Il n'y a rien que tu puisses faire pour en changer la fin

Pas évident d'analyser et de comprendre ce que veut dire Robert Smith à travers les paroles de A Fragile Thing, sans savoir si c'est une chanson personnelle ou non. En revanche, on comprend que la chanson raconte une relation entre un chanteur et une femme (que l'on devine sa compagne). Robert Smith parle-t-il de sa femme Mary et de lui-même ? Rien n'est sûr.

Premier constat : c'est la femme qui parle. Cela est précisé dès la première phrase : "Chaque fois que tu m'embrasses, je pourrais pleurer dit-elle", et on retrouve cette identification à différents endroits avec des fins de phrases mentionnant "dit-elle".

Deuxième constat : cette femme semble avoir compris que les sentiments de son compagnon ont changé et qu'il reste avec elle plus par habitude que par amour. Il s'éloigne de plus en plus, au propre comme au figuré, et la laisse seule, ce qui la plonge dans une profonde solitude ("Tout ce temps seule m'a laissé froide à l'intérieur et perdue") et lui fait prendre conscience qu'elle n'est plus désirée, ce qui provoque un malaise chez elle ("Chaque fois que tu as besoin de moi, c'est un mensonge / Chaque fois que tu me quittes, c'est un mensonge / Tu me fais croire que tu as besoin de moi, mais tu en fais trop / Et je me sens si mal"). Elle comprend que c'est irréversible ("Tu ne peux rien faire maintenant sauf faire semblant à nouveau / Il n'y a rien que tu puisses faire pour changer ça").

Donc la chanson traite de l'éloignement qui se créé entre deux personnes, auparavant amoureuses mais (potentiellement) rattrapé par la routine et le temps qui passe... Mais ce qui est intéressant, si on part du principe que c'est une chanson personnelle, c'est la mention à plusieurs reprises d'une chanson (qui inspire d'ailleurs le titre) :

"Tu ne peux rien faire d'autre que chanter"
"Cette chanson est une chose fragile"
"Cette chanson est mon tout"
"Mais tu ne peux rien faire pour en changer la fin"

Poussons le raisonnement un peu plus loin...

⚠️ Attention : là on entre dans de la pure spéculation !

Si cette chanson évoque l'histoire de Robert Smith, et donc de Mary Poole, peut-on raccorder A Fragile Thing avec un des titres qu'il a écrit spécifiquement pour elle ? À ma connaissance, il y en a deux : Lovesong et bien sûr M.

Quelques précisions sur ces 2 titres...

Lovesong est un cadeau de mariage pour Mary Poole, peu de temps avant qu'elle n'épouse Robert Smith en août 1988. Les paroles ont été inspirées par les tournées constantes de The Cure, qui éloignaient Robert Smith de sa compagne. Il voulait simplement qu'elle sache que malgré l'éloignement, il l'aimerait toujours.

M a été écrite en 1980 par Robert Smith pour Mary, alors sa petite amie, qu'il appelle communément "M". Difficile de savoir précisément ce que Smith veut dire au travers des paroles qui sont très énigmatiques... La première phrase "Hello image", semble brouiller les pistes : Robert Smith parle-t-il uniquement de lui ? Ou se compare-t-il à Mary qui serait son reflet (ou alter ego) ? Je me pose encore la question... (et je ne crois pas que Smith l'ait jamais précisé).

Ceci étant précisé, Robert Smith parle dans A Fragile Thing de la fin de la chanson, que le protagoniste ne peut pas changer. Si on jette un coup d'œil aux fins de Lovesong et M, qu'observe-t-on ? Pour Lovesong, les dernières phrases sont claires : "Je t'aimerai toujours". Cela ne semble pas coller avec l'atmosphère de A Fragile Thing qui tend vers une séparation plutôt qu'une déclaration d'amour... Si on regarde la fin de M, les choses sont plus ambigües : "Fais un pas / Tu voyages dans le temps / Mais c'est toujours dans le passé… / Les raisons sont claires / Ton visage est figé / Et prêt pour la prochaine attaque". Là également, cela ne semble pas coller... À moins que M ne parle pas de Mary Poole...

Ouvrons une parenthèse... En effet, M pourrait être inspiré de M le maudit, film culte de Fritz Lang, qui raconte la traque d'un assassin d'enfants dans l'Allemagne des années 30. La lettre "M" fait référence au moment où un témoin réussit à identifier le meurtrier et écrit "M" à la craie sur son manteau pour le marquer. Je ne m'étais jamais vraiment penché sur le sens de cette chanson, pensant comme beaucoup de fans qu'elle se rapportait à Mary Poole. Mais si on met en parallèle le film de Fritz Lang et les paroles, cela semble cohérent. Le meurtrier dit ainsi dans le film"Toujours, je dois aller par les rues, et toujours je sens qu'il y a quelqu'un derrière moi. Et c'est moi-même !", ce qui pourrait correspondre à la notion d'image du premier vers de la chanson de The Cure. Quant à la phrase "Ton visage est figé / Et prêt pour la prochaine attaque", elle pourrait se référer directement à cette image, la plus connue du film, qui utilise par ailleurs un reflet dans un miroir (notion d'image) où le personnage principal apparaît les traits tirés, et au fait qu'il est constamment en quête d'une nouvelle (petite) victime.

La piste M ne débouchant apparemment sur rien, car également trop éloigné du sens de A Fragile Thing, fermons cette parenthèse. Mais puisque le but du jeu est toujours de trouver une chanson dont la fin pourrait être mise en corrélation avec A Fragile Thing, attardons nous sur un autre titre de The Cure, dédié indirectement à Mary Poole : Just Like Heaven.

Inspiré par les balades que Robert Smith et Mary Poole faisaient plus jeunes sur les falaises de Beachy Head, Just Like Heaven est un pur joyau pop (peut-être le meilleur single de The Cure et assurément une des chansons emblématiques des années 80), profondément romantique et enjouée. Mais l'histoire se termine mal... "Et me suis retrouvé seul / Seul au-dessus d'une mer déchaînée / Qui a volé la seule fille que j'aimais / Et l'a noyée au plus profond de moi". Là, pas d'ambiguïté : la jeune fille s'est suicidée. D'ailleurs, sans que l'on sache vraiment pourquoi, car le début de la chanson (qui décrit un couple amoureux où le garçon amuse sa petite amie en lui faisant des tours de magie) ne laisse pas deviner une issue fatale. Quoi qu'il en soit, la fin de Just Like Heaven est marquée par la mort. Et en ce cas, il y a une forme de cohérence entre A Fragile Thing et la fin de Just Like Heaven. Mais est-ce de cette chanson dont parle Robert Smith dans A Fragile Thing ? Si oui, on a du mal à imaginer qu'elle soit l'exact reflet de la réalité... car cela signifierait que Smith anticipe la mort de Mary Poole...

À partir de là, 2 possibilités à propos de A Fragile Thing :

  1. La chanson est éventuellement inspirée de faits réels mais Robert Smith romance son propos (comme sur Just Like Heaven d'ailleurs, avec une première partie vraie mais une fin tragique et imaginée).
  2. La chanson est totalement fictive et, contrairement aux 4 autres titres inédits joués pendant la tournée, elle n'est pas le reflet de ce qu'a vécu (ou vit) Robert Smith

Dans un cas comme dans l'autre, la chanson dont parle Robert Smith dans A Fragile Thing, et dont il ne peut pas changer la fin, est peut-être tout simplement A Fragile Thing elle-même : une sorte de mise en abime. Pour la femme, narratrice dans A Fragile Thing, la chanson et sa fin son évidentes. Elle dit que "La chanson est mon tout", car elle reflète la vérité et l'entièreté de sa situation (l'abandon et la solitude). Et son issue ne peut être qu'une séparation. Et parce que cette fin est évidente, il est inutile de la décrire précisément avec des mots (comme par exemple si Smith avait écrit "notre histoire est terminée"). C'est pour cela que A Fragile Thing se termine par une phrase catégorique : "Il n'y a rien que tu puisses faire pour en changer la fin". Pas la peine d'en rajouter.

Pour moi, A Fragile Thing est une chanson basée sur une expérience vécue par Robert Smith, mais avec une fin totalement inventée, dans le but de lui donner une ultime dimension tragique. L'histoire d'une séparation entre un chanteur et la femme qu'il délaisse, et qui ne croit plus à ses mensonges.

Si vous avez une analyse différente, ou des corrections à apporter à la traduction, je vous invite à partager tout ça en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.